Comment bien débuter en windfoil, par Farrah, athlete olympique et ambassadrice TAAROA

Quels sont les premiers conseils que doivent suivre les débutants en windfoil ?

Assurez-vous que quelqu'un vous aide et vous donne les bonnes instructions - prenez une leçon, ou demandez à un ami plus expérimenté de vous aider pendant une heure. Le choix et l’installation du bon équipement, en particulier l’association de la planche et du foil, sont extrêmement importants pour apprendre correctement et avoir une bonne première expérience. Si vous ne pouvez pas accéder à votre propre matériel immédiatement, demandez à emprunter le matériel d'un ami ou louez pour quelques heures.

Vous pouvez apprendre à naviguer en foil si vous savez déjà comment mettre votre harnais et les footstraps sur un funboard ordinaire. Alors laissez parler ceux qui vous diront qu'il faut avoir un niveau élevé de planche à voile pour commencer. Les instructeurs se rendent compte qu'il suffit de quelques compétences intermédiaires en planche à voile pour réussir, et qu'il n'est pas plus difficile ni plus compliqué de naviguer avec windfoil que de faire de la planche à voile classique.

Le windsurf est un sport prometteur et super amusant, donc ça vaut la peine de tester et d’apprivoiser cette nouvelle discipline de glisse ! Il ouvre de nouvelles possibilités en matière de performances par vent faible. Prenez votre temps et laissez-vous guider pour découvrir le meilleur équipement fait pour vous et découvrez de toutes nouvelles sensations.

Quels sont les paramètres et réglages à connaître avant de commencer en windfoil ?

La planche et le foil sont les pièces d'équipement les plus importantes pour bien se préparer. Il est important de faire correspondre la planche et le foil, c'est-à-dire une planche de freeride avec un foil de freeride, une planche de course avec un foil de course, etc. Idéalement, vous devriez commencer par un vent plus léger, environ 12-15 nœuds, sur une planche de freeride spécifique avec un foil de 81-91 cm de large. La largeur de la planche est importante pour que l'on ait l'impression de faire de la planche à voile et d'avoir un effet de levier de style planche à voile sur le foil. Le foil doit avoir un mât d'environ 80 à 95 cm de hauteur pour mieux gérer les erreurs du rider et les vagues.

Assurez-vous que le pied de mât est équilibré par rapport à l'aile avant de votre foil et par rapport à votre équilibre en navigation. La sensation doit être équilibrée entre vos deux pieds, et la pression sur la planche et le foil avec le poids dans le harnais doit être similaire à celle de la planche à voile classique. Si vous vous sentez déséquilibré, déplacez le pied de mât vers l'avant ou vers l'arrière pour compenser.

Enlevez le pied arrière du strap lors de vos premières sessions pour mieux sentir le placement de votre pied arrière. Vous pouvez également déplacer le pied avant vers l'avant ou vers l'arrière en fonction de votre sensation d'équilibre. Les attaches du harnais doivent être équilibrées ou un peu en avant pour les premières séances, afin de permettre à la voile de s'ouvrir facilement pour se déployer et retomber.

Toute voile de freeride légère fonctionnera dans un premier temps. Essayez une taille d'environ 6,5 m2 sans cambrure, une voile que vous maîtrisez déjà en windsurf.

Dans quelles conditions faut-il pratiquer pour la première fois ?

Il faut avoir un plan d’eau plat avec un vent régulier de 12 à 15 nœuds. Si le vent est plus faible ou plus fort, vous aurez un peu de mal à décoller ou à contrôler l'équipement tout de suite. De plus, essayez de ne pas débuter lorsque le vent est onshore ou offshore. Un vent sideshore facilitera votre départ. Les vagues ou les rafales en mer compliquent le contrôle de l'équipement.    

Assurez-vous aussi qu'il y ait assez de profondeur pour votre foil, pas beaucoup de rochers autour, et sachez où se trouvent les endroits peu profonds à marée basse ! Les premières règles de sécurité du foil sont les suivantes : n'essayez pas de démarrer directement dans l'eau et ne lâchez pas la bôme si vous tombez. Essayez aussi de porter un casque ou un gilet, pour vous donner une tranquillité d'esprit supplémentaire.

Le spot que tu recommanderais pour la première session ?

Vous pouvez trouver de superbes spots de vent dans toute la France. Tout endroit plat, avec une eau suffisamment profonde et un départ protégé fonctionnera bien.

Si vous voulez vous sentir en sécurité, un lac comme Serre Ponçon est idéal. Avec une eau profonde et douce, des conditions plates et une mise à l'eau facile et herbeuse, vous êtes sûr d'avoir une première session sans soucis.

Quel foil conseilles-tu à quelqu’un qui n’en a jamais fait ?

Pour le windfoil, le NOE 80 avec son fuselage en aluminium de 95 cm et son aile avant de 1050 est idéal. L'aile avant 1050 est stable, tolérante aux erreurs et rapide, mais pas trop. Il est facile de continuer à voler dans le carve. Le fuselage du 95 est assez long pour bien fonctionner par vent léger, et facilement contrôlable lorsque le vent se lève. Le stabilisateur 450 freerace fonctionne très bien avec cette configuration.

Un petit échauffement que tu aimes faire avant chaque session ?

De manière générale, tout échauffement que vous faites déjà pour vous préparer à une session de planche à voile normale fonctionnera ! En termes de force, le windfoil est moins physique que le windsurf classique. Le meilleur échauffement est celui de votre mental. Préparez vous à apprendre quelque chose de nouveau et restez ouvert d'esprit. La planche à voile est toujours un sport d'humilité, et il est important d’apprendre de ses erreurs et de ses nouvelles expériences et de ne pas se laisser aller à la frustration ou à l'autocritique.

Quelque chose à rajouter ?

Je pourrais écrire un roman sur l'apprentissage du windfoil, mais le plus important est d'avoir une bonne attitude et de s'assurer que l'on s'amuse. Laissez-vous progresser pas à pas, et vous ferez bientôt vos premiers vols sans aucune difficulté.