A la rencontre de Michael, big wave rider et foiler australien.

Notre nouvel ambassadeur Michael Clyne est originaire de Sydney, en Australie et a grandi entre la pêche au harpon, la plongée et le surf. Le surf, c’est d’ailleurs une histoire de famille! Il en fait depuis tout petit, mais ce n’est que depuis un an et demi qu’il pratique le foil, sur les conseils d’un de ses amis.


Peux-tu nous expliquer d'où te vient la passion du foil?

Tout a commencé lorsque un ami m’a parlé de foiling. Au départ, j'ai appris derrière le bateau de mon père et j’ai tout de suite accroché! Les gens me demandent souvent ce que le foil procure comme sensation, pour moi la meilleure façon de le décrire, c'est de dire que c’est comme si j’étais sur un tapis volant!

Lorsque j'ai commencé à maîtriser mes premières navigations, sur un plan d’eau calme, ma progression s’est faite naturellement et c’est à ce moment là que je me suis tourné vers le big wave riding. C'est au milieu de l’océan, dans ses immenses vagues que je me sens le mieux.

Entre-temps, j’ai fait en sorte d'améliorer ma technique. J’ai également upgradé mon équipement pour les conditions les plus extrêmes. Mon set-up actuel est le mât en carbone JOY 90, le fuselage en titane de 54 cm, et l’aile avant UHM Race 64 KF. Il ne faut pas prendre ça à la légère le choix du matériel dans notre pratique - surtout avec les grosses houles de la côte est de l'Australie. C’est d’ailleurs la recherche d’un équipement plus rapide, plus précis et plus stable qui est à l'origine de ma relation avec TAAROA.

La glisse et la vitesse que le foil peut offrir sur une grande vague sont inégalées par tout autre type d’équipement. Le fait qu'il y ait très peu de traînée et des vitesses très élevées signifie que nous sommes capables de surfer sur des vagues bien plus longtemps et bien plus vite que n'importe quel autre système.


Peux-tu nous parler un peu plus de ta discipline?

Je fais du surf au sens “traditionnel” en prenant les vagues de 0,5 m à 1,5 mètres à la rame, avant de m’envoler. Quand la houle dépasse les 1,5 m, je sors le jet-ski et il me tracte dans des plus gros creux! J'ai également commencé à naviguer en downwind, mais c’est une discipline que je trouve plus difficile, mais qui reste tout de même très gratifiante.


Où est-ce que tu préfères naviguer et dans quelles conditions?

Mon spot préféré est mon spot local à Sydney. Quant aux conditions, le champ des possibles est tellement large que je ne saurais les citer! Vers Sydney, nous avons la chance d'avoir plusieurs récifs extérieurs qui peuvent supporter de très grosses houles venant de différentes directions et lorsque ces vagues se libèrent, c’est sûrement ce que je préfère.


Partage nous ton meilleur souvenir en foil!

Mon meilleur souvenir en foil ça reste la première fois je suis allé en jet-ski voir mes amis sur des vagues qui mesuraient jusqu’à 3-4 mètres. À cette époque je n'avais que très peu d’heures de navigation en foil et je n'ai pas pu participer à la session, mais à partir de ce moment là, je savais où je voulais aller.


Quelle est la première chose que tu fais avant chaque session?

La première chose que je fais avant chaque navigation c’est de passer en revue l'équipement que nous utiliserons ce jour-là: foils, planches, jet ski, bouées de sauvetage, gilets de sauvetage, équipement de secours - pour m'assurer que tout fonctionne correctement et que tout est prêt en cas de besoin.


Quel serait le conseil que tu donnerais à un débutant?

Si j'avais un conseil à donner, ce serait de débuter derrière un bateau ou un jet-ski. Je pense qu’il faut passer beaucoup de temps à comprendre et à tester son foil avant de se lancer dans la discipline de votre choix.


Si tu devais décrire TAAROA tu dirais quoi?

TAAROA pour moi, ça représente des foils très haut de gamme, capables de performer en conditions extrêmes et de résister aux immenses forces qui s'exercent dans les vagues. En un mot, je dirais : Qualité.


Quel est ton prochain défi en foil?

Mon prochain défi est d'attendre les grosses houles hivernales et de surfer les plus grosses vagues possibles avec un nouvel équipement ultra raide que me met a disposition TAAROA. J'ai hâte de voir quels seront les résultats! Aussi je vais pouvoir tester le iUP et j’ai vraiment hâte de voir comment l’intelligence embarquée peut m’aider à me surpasser dans ma discipline.