A la rencontre de Kentin, étudiant, kite foiler et ambassadeur de TAAROA!

Kentin était un passionné de kitesurf et est rapidement devenu un accro du foil. Comment cela s'est-il passé et quels sont ses conseils pour y parvenir?

Agé de 23 ans, Kentin est étudiant en Master “Management des Action Sports” avec une spécialisation dans les sports de glisse.

Sa passion pour la voile est née lorsque, petit, il naviguait déjà (en optimiste) en Méditerranée. Cette passion s’est confirmée plus tard quand il a déménagé à La Rochelle, où il pouvait partir pour de longues heures de navigation en mer, en catamaran ou voilier habitable. Il s’est initié également à la planche à voile, mais c’est le kitesurf qui l’a tout de suite conquis, puis le kite foil.

“Lorsque j’ai découvert l’existence des foils et leur application dans le kite, j’ai tout de suite voulu essayer. Le foil a complètement changé ma façon de faire du kite,  je navigue beaucoup plus souvent et puis, grâce aux capacités phénoménales du foil (notamment en remonté au vent), je peux me permettre d’aller plus loin et d’explorer le plan d’eau comme jamais je n’aurais pu le faire auparavant. ”


Quelles disciplines pratiques-tu aujourd’hui?

J’ai donc longtemps fait de la voile sur différents types de supports (habitable, catamaran). Aujourd’hui, je fais essentiellement du kite foil et du surf. Mais je suis vraiment accro à tous les sports de glisses : snowboard, ski, skate, kayak.


Quand as-tu navigué la première fois en foil et quel est ton meilleur souvenir?

C’était en 2015, sur un Sword 1 de TAAROA. Ce n’était pas forcément le meilleur matériel pour débuter, car il est axé compétition, mais au final j’ai vraiment aimé au bout de ma deuxième session.

Mon meilleur souvenir, c’est la première fois où j’ai décollé. Comme une sensation de tapis volant qui n’arrête pas d’accélérer: mais comment l’arrête-t-on?!


Où est-ce que tu préfères naviguer?

J'habite Fouras, une petite station balnéaire près de La Rochelle. J'ai donc l'occasion de naviguer sur différents spots entre l'Île de Ré et l'île d'Oléron. D'autre part, comme je fais mes études à Biarritz, j'ai la chance de naviguer sur la côte basque et landaise. Mon spot préféré reste le nord ouest de l’île d’Oléron : Chaucre. L’eau y est transparente (ce qui n’est pas une évidence dans cette région) et par thermique, le spot est bien flat. 


Quel foil TAAROA préfères-tu?

J'ai pu essayer le JOY et je possédais déjà le SWORD première génération. Si je devais choisir entre les deux je prendrais le JOY avec le fuselage en titane pour avoir un foil vraiment Freeride en gardant une orientation performance, avec une grande qualité de matériaux.
   

Tes conditions favorites?

15-20nds flat. Mais avec le foil je commence à apprécier le lightwind et le calme qui va avec.


Si tu devais décrire TAAROA, tu dirais quoi ?

Pour moi, TAAROA est synonyme de performance, d'innovation et récemment d'accessibilité aux nouveaux pratiquants. Je suis l'entreprise depuis longtemps et j'ai pu constater les différents changements qui ont été opérés (identité visuelle, gamme de produit), et aussi la volonté de créer des produits innovants (par exemple l'iUP).


La première chose que tu fais avant d’aller à l’eau ?

Je mange… Un Pitch, brioche Pasquier bien sûr!


Un nouveau défi que tu voudrais relever ?

J’aimerais bien me mettre aux compétitions notamment en participant Défi-Kite. Une autre chose qui me tente bien: le surf foil.


Un conseil à tous ceux qui souhaitent se lancer dans la pratique du foil ?

Si tu maîtrises déjà bien ta voile en twintip alors n’hésite pas à te lancer, c’est vraiment une nouvelle dimension. Plus la mer est plate, plus c’est facile.

Don’t miss any of Kentin’s adventures! Follow him on Instagram and inside Team Taaroa too.